Entre courir et voler, il n’y a qu’un pas…

Travailler régulièrement sa foulée grâce à la PPS, c'est s'assurer une fin de course moins traumatisante pour les articulations et les tendons.

Travailler régulièrement sa foulée grâce à la PPS, c’est s’assurer une fin de course moins traumatisante pour les articulations et les tendons.

Il y a autant de foulées que de coureurs. Rasantes, bondissantes, fréquentes, courtes, amples.  Sur l’avant-pied ou le talon. La Préparation physique spécifique (PPS) n’a pas pour objectif de changer votre foulée. Elle cherche à l’optimiser et à en renforcer les mécanismes musculaires, articulaires et tendineux. Lire la suite

Publicités