Entre courir et voler, il n’y a qu’un pas…

Travailler régulièrement sa foulée grâce à la PPS, c'est s'assurer une fin de course moins traumatisante pour les articulations et les tendons.

Travailler régulièrement sa foulée grâce à la PPS, c’est s’assurer une fin de course moins traumatisante pour les articulations et les tendons.

Il y a autant de foulées que de coureurs. Rasantes, bondissantes, fréquentes, courtes, amples.  Sur l’avant-pied ou le talon. La Préparation physique spécifique (PPS) n’a pas pour objectif de changer votre foulée. Elle cherche à l’optimiser et à en renforcer les mécanismes musculaires, articulaires et tendineux. Lire la suite

Publicités

Musclez votre je

Image

Des cuisses fortes, des abdominaux solides, des épaules mobiles… Pour courir longtemps, prenez le temps de faire quelques exercices de PPG. Photo (c) Jacsonquerubin

Arrêter de courir quelques dizaines de minutes par semaine, pour renforcer encore plus ses abdominaux, ses cuisses et ses mollets. C’est le principe de la préparation physique généralisé (PPG). Voici trois activités très simples que vous pourrez reproduire partout. Lire la suite

Irrite initiatique

Tentant de remettre le short pour un marathon de printemps. mais attention aux frottements qui pourraient vous gâcher le plaisir !

Tentant de remettre le short pour un marathon de printemps. mais attention aux frottements qui pourraient vous gâcher le plaisir !


Sur marathon, après plusieurs heures de course, la moindre gêne peut tourner à la torture, mentale ou physique. Les sorties longues de la préparation doivent permettre  de repérer ces zones de faiblesses et de prendre les mesures qui s’imposent. Lire la suite