Deux mois à vous

Image

8 semaines pour mémoriser son allure marathon, apprendre la musique de sa foulée et de son souffle.


Voici selon nous la structure idéale d’un plan premier marathon sur 8 semaines, étant entendu que le coureur a déjà une pratique régulière (au moins deux séances par semaine) de la course à pied depuis au moins 6 mois. Bonne préparation à toutes et tous et à Églantine. Lire la suite

Publicités

Centré

Thomas, à la sortie d'Antibes, dans la montée des remparts pendant le marathon Nice-Cannes.

Thomas, à la sortie d’Antibes, dans la montée des remparts pendant le marathon Nice-Cannes.


Thomas nous a fait confiance dans la préparation de son marathon Nice-Cannes. Nous avons essayé de l’aider du mieux possible. Retour sur un beau projet entre coureurs.
Lire la suite

Dans les foulées d’Églantine : maîtrise d’école au semi de Rueil

Objectif : 1h53. Chrono officiel : 1h53. What else ?

Objectif : 1h53. Chrono officiel : 1h53. What else ?

Un plan d’entrainement trouve sa réalité en course. La préparation théorique est validée par le chrono du coureur. Délicat équilibre entre la science et le physique. Récit et témoignage de notre coureuse « mystère ».

Lire la suite

Négo trips

Etablir sa tactique de course sur marathon c’est se fixer un objectif chronométrique final réaliste et ambitieux, prévoir des points de contrôle intermédiaires, adapter sa course au tracé du parcours et préparer son mental à ne pas négocier sur la fin une baisse de rythme. Car cette discipline veut que les moins performants souffrent plus longtemps. Lire la suite

Tous en piste

Piste_athlé

Réussir ses fractionnés, c’est avoir identifié chaque marque de la piste. C’est aussi avoir mémorisé ses temps de passage, tous les 100 mètres.

La préparation marathon, est une affaire de mesure. Ni trop, ni pas assez. Accumuler sans trop charger. Mais c’est aussi une affaire de mesures. De mètres parcourus, de kilomètres avalés. De distance et de temps. Petit tour (de piste) des repères visuels et chronométriques à mémoriser… Lire la suite

La FCM, au cœur du plan Marathon

Partir sur un marathon au delà des plages cardiaques d'endurance (75-85% de la FCM), c'est prendre le risque de finir dans le dur.

Partir sur un marathon au delà des plages cardiaques d’endurance (75-85% de la FCM), c’est prendre le risque de finir dans le dur.

Le cardiofréquencemètre est une « montre » qui, grâce à un capteur placé sur la poitrine enregistre le rythme des pulsations cardiaques. Tout coureur doit en effet connaitre sa fréquence cardiaque au repos (FCR prise au réveil) ainsi que sa fréquence cardiaque maximum (FCM). Lire la suite

L’allure marathon : la mémoire dans la peau

Connaitre son allure marathon, c'est avoir mémoriser les temps de passage de son chrono objectif tous les 5 kilomètres au minimum.

Connaitre son allure marathon, c’est avoir mémoriser les temps de passage de son chrono objectif tous les 5 kilomètres au minimum.

Un marathonien préfèrera parler d’allure de course plutôt que de vitesse de course. Il exprimera cette valeur en nombre de minutes et de secondes nécessaires pour parcourir un kilomètre. Lire la suite