« Monter, descendre les dunes… Faut que ça rentre ! »

Montées et descentes de dunes nécessitent une préparation musculaire.

Montées et descentes de dunes nécessitent une préparation musculaire basée sur la répétition. Photo (c) Cimbaly/MDS-2010

Vendredi 8 avril, le millier de participants au 31e marathon des sables (MDS) décollera de Paris pour Ouarzazate. Pour tou(te)s les marathonien(ne)s que cette course intrigue et fascine, nous vous proposons jusqu’au 18 avril, quelques extraits de notre rencontre avec Franck, marathonien (3h20) devenu ultra et qui a terminé 207e de l’épreuve en 2007. Zoom sur la préparation spécifique pour ce type de « course ».

VM : Sur ce type d’épreuve, dans laquelle finalement on alterne marche et course (6kms/h de moyenne pour lui sur les 240 kilomètres de l’épreuve) quel est le programme de préparation ? Quelle charge d’entrainement ? Course, marche, vélo, musculation…

Franck : « Je faisais 6 sorties par semaine, avec 1 footing lent pour la récupération, 2 séances de fractionnés et 3 séances de sorties très longues en alternant vélo et course à pied, voire en alternant course et marche avec mon sac chargé sur le dos. Tu ne fais pas que courir pendant le marathon des sables. Tu cours, tu marches, tu montes, tu descends. Il faut privilégier l’endurance et le très long à des allures lentes (autour de 10kms/h) dans les 2-3 mois avant la course. Mais les périodes de marche sont tout de même soutenues. Ce n’est pas de l’épuisement, c’est certes de la récupération, mais avec pour objectif d’avancer. Ça reste le principe !

VM : Quel programme spécifique en musculation ?
Franck : « La musculation, je n’en avais pas fait et c’était une erreur, c’est fondamental.  Une séance de musculation par semaine me semble, avec le recul, importante à placer. Il faut renforcer le dos, les lombaires, les abdos et bien sûr les cuisses, sollicitées par le sable et la pierre à longueur de temps.
Je pense aussi qu’il faut faire une séance d’escaliers ou de côtes. Un truc répétitif…  Quand tu te tapes un champ de dunes et que ça monte et ça descend  sur 10 kilomètres pendant une heure et demie. Faut que ça rentre ! Si tu ne l’as pas bossé en montant et descendant 30 marches pendant une heure et demie… ça peut faire très mal le jour de l’épreuve. »

Retrouvez l’ITW de Franck sur les pieds pendant le MDS en cliquant ici

Publicités

Un commentaire sur “« Monter, descendre les dunes… Faut que ça rentre ! »

  1. Pingback: « La difficulté du MDS ? Les pieds ! Une vraie injustice… » | Votre Marathon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s