Dans les foulées d’Eglantine : « Cogito ergo sum ! »

Se recentrer. Se simplifier. Savoir ce que l'on a fait pour prendre le départ et avoir confiance dans cette préparation.

J-2 : se recentrer. Se simplifier. Savoir ce que l’on a fait pour prendre le départ et avoir confiance dans cette préparation.

Le vendredi d’avant-marathon, le cerveau tourne à plein régime. Les questions, les doutes, les craintes se bousculent. C’est normal et sans grande importance. La course arrive, qui va balayer ces incertitudes. Eglantine nous livre ses impressions, ses sensations avant la course… C’est désormais à elle, à vous de jouer ! Soyez sereins, soyez bons, prenez du plaisir… en pensant à la ligne !

« Cette dernière semaine, deux petites sorties. 30mn d’endurance puis 50mn dont 3×1000 de 11 à 12 km/h. J’ai trouvé la première sortie… frustrante. A peine le temps de se mettre en jambe, de m’installer confortablement dans mon allure de croisière que c’était déjà fini. Hier, pour la deuxième sortie, tout en discutant j’étais aux aguets : la cheville, le mollet… Une petite accélération pour voir. Le cardio, la cuisse… Tout va bien. Je ne sens même plus mon ampoule sous la voute plantaire, ni même cette espèce de pinçon qui s’est installé sur l’extérieur de mon gros orteil. C’est tout bon, continuons. Discuter en courant pour aussi partager ses doutes, ses angoisses, relativiser et s’apercevoir que le physique rassure la tête.

La stratégie de course
Depuis ce jeudi soir, je cogite sur ma stratégie de course. La pression est montée d’un cran : confiance et sérénité ne sont pas mon fort. Le doute tente de s’immiscer malgré l’assurance d’avoir fait une bonne prépa. Parce que je l’ai faite consciencieusement, studieusement. Parce que je me suis accrochée.
Ce n’était pas une prépa facile.  En janvier, je recommençais à courir après un arrêt de presque 6 mois suite à une blessure. En février, je commençais la prépa marathon avec quelques appréhensions. Et quand j’ai commencé à me sentir vraiment bien  j’ai dû adapter des séances à cause d’une lésion à l’aponévrose du mollet. Rebelote pour le moral en pelote. Et puis il a fait froid, très froid, trop froid… De la neige, beaucoup de neige, du verglas, du vent…Les séances se succédaient, toujours plus difficiles les unes que les autres. C’est le semi de Rueil qui m’a reboostée (cliquez ici pour revivre la course), je n’avais pas fait tout ça pour rien et j’allais continuer. Ça en valait vraiment la peine : quel plaisir !


Douter, se rassurer, calculer… et prouver !
Ce que je ressens aujourd’hui est assez contradictoire. Je me sens prête, j’ai envie de courir et de partager cette expérience avec ceux qui ont fait cette prépa avec moi, avec ceux qui seront là, derrière la ligne, à m’attendre. Ma prépa est finie, le physique ne montre rien qui puisse m’inquiéter et pourtant… Tellement envie d’y arriver, d’aller au bout, de finir, et d’atteindre cet objectif que je me suis fixée que je ne peux m’empêcher de me dire : et si jamais…

Alors je me suis penchée sérieusement sur mon « antisèche »pour me projeter encore un peu plus et sans doute aussi pour me rassurer. Partir un plus lentement que mon allure pour m’y installer progressivement. M’y sentir bien puis tenir, tenir et tenir encore.
Ma tactique :2 ème km / 11’30 – 5ème / 28’ – 10 ème / 55’30 – 15 ème / 1h23’ – 20 ème / 1h50’30’’  25 ème  / 2h18’ – 30 ème  / 2h45’30’’ – 35 ème / 3h13’ – 40 ème / 3h40’30’’ – 42 ème / 3h52’

J’ai douté de cet objectif. Je n’en doute plus. Je sais que j’en suis capable. J’ai beaucoup travaillé pour : il n’y a plus qu’à le prouver. »

Publicités

Un commentaire sur “Dans les foulées d’Eglantine : « Cogito ergo sum ! »

  1. C’était très intéressant de suivre la prépa d’Eglantine ! J’ai maintenant hâte de connaître l’aboutissement et de lire son compte rendu. Bonne chance et profite bien de ce moment 🙂 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s