Course en sacs

Prenez le temps d'organiser votre sac la veille de la course. Prévoyez les accessoires pour le chaud et le froid.

Prenez le temps d’organiser votre sac la veille de la course. Prévoyez les accessoires pour le chaud et le froid.


Si un marathon ne se « gagne » pas dans les premiers kilomètres, les dernières heures précédant la course ont en revanche une influence certaine sur la qualité de la journée. Voici une première série de conseils logistiques et matériels, que vous pourrez tester dès ce week-end pour ceux qui courent un semi de préparation.

Pour les novices qui découvrent la préparation marathon, à Paris comme ailleurs, le semi intégré dans le plan (à 5, 4 ou 3 semaines de l’échéance)  pourra servir de répétition générale, permettant d’éviter ainsi les erreurs pénalisantes. Nos conseils d’allure pour un semi-marathon dans le cadre d’un plan marathon, en cliquant ici.

Une course d’endurance, semi ou marathon, se doit en effet d’être un moment de sérénité le plus longtemps possible. Evitez donc de tout faire à la dernière seconde dans l’affolement, le stress et la précipitation.

Evitez de piétiner
Récupérez si possible votre dossard en dehors des heures d’affluence histoire de ne pas patienter longtemps debout ou de piétiner dans une file d’attente et engorger inutilement les muscles en toxines. Evitez aussi d’arriver tardivement sur place le matin de la course. Prenez le temps de vous réveiller, de rejoindre tranquillement la zone de départ.

Accessoires à prévoir
Préparez vos affaires la veille : dans votre sac, prévoyez ainsi toujours les accessoires de protection pour le soleil : lunettes, casquette, crème, et poignet éponge). Prenez aussi ceux de « grand froid » gants, bonnet, tour de cou (ou buff). Mieux vaut en effet courir en haut respirant et léger mais avec la tête, les mains et la gorge protégées qu’emmitouflé dans des couches de textiles dont on aura du mal à se débarrasser pendant l’épreuve.

Fixez dossard et puce la veille
Placez votre dossard sur votre maillot de course en l’ayant enfilé, évitant ainsi de placer les épingles à nourrices trop près des tétons. Le frottement pourrait vite devenir intenable. Fixer solidement votre puce à votre chaussure, sans pour autant condamner le laçage. Faire cela au chaud, au sec, sur son canapé plutôt que dans le froid, la pluie et mal installé… ça n’a pas de prix !

Rechargez les accus
Vérifiez la charge électrique de votre cardiofréquencemètre, de votre baladeur si vous souhaitez courir en musique (ce qui peut être dangereux voire interdit sur certaines courses de masse)

Une tenue à jeter
Nous vous recommandons enfin de prévoir des vieux vêtements usagers en haut et en bas (sweat-shirt, jogging, bas de pyjama, combinaison de travaux, poncho), avec lesquels vous patienterez après avoir remis votre sac au vestiaire et que vous enlèverez sur la ligne de départ, au chaud, une fois dans le peloton.

Matériel, tactique, alimentation… Pour toute question à l’approche du semi marathon de Paris, nous restons à votre disposition soit via le compte twitter @votremarathon, ou à l’adresse mail suivante : votremarathon@gmail.com. Nhésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous aider et de vous conseiller. Bonnes courses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s