Irrite initiatique

Tentant de remettre le short pour un marathon de printemps. mais attention aux frottements qui pourraient vous gâcher le plaisir !

Tentant de remettre le short pour un marathon de printemps. mais attention aux frottements qui pourraient vous gâcher le plaisir !


Sur marathon, après plusieurs heures de course, la moindre gêne peut tourner à la torture, mentale ou physique. Les sorties longues de la préparation doivent permettre  de repérer ces zones de faiblesses et de prendre les mesures qui s’imposent.

Nous avons consacré un post récent à la prévention et aux soins des ampoules, parasites les plus courants des coureurs de long (Le consulter ici).  Notez qu’un coureur qui négligera de soigner ses ampoules, pourra risquer, à force de modifier sa foulée pour ne pas souffrir, la tendinite ou la blessure musculaire. Mais les pieds ne sont, hélas, pas les seules petites faiblesses des marathoniens. On dénombre au moins plusieurs zones ultra-sensibles chez la plupart des coureurs et coureuses à protéger coûte que coûte pour garder le plaisir d’une fin de course sans accroc : L’entrecuisse, la zone proche des aisselles et les tétons.

Cuisses et aisselles à protéger
Souvent, le marathon de printemps, dans les premières douceurs d’avril, est enfin l’occasion pour le coureur de retirer son collant, son cuissard et ses hauts à manches longues pour mettre un short court et un débardeur léger. Tout une symbolique !
Mais cette bonne nouvelle, en apparence, peut en réalité tourner au calvaire si elle n’a pas été préparée. Pour deux raisons au moins : le frottement potentiel des cuisses l’une sur l’autre pendant des heures, engendre souvent une brulure de plus en plus désagréable au fil de la course. Et lorsque ce frottement est accentué par la couture du short ce désagrément tourne au cauchemar.
Vous avez deux possibilités : soit vous courez votre marathon en cuissard, soit vous vous enduisez l’intérieur des cuisses d’une crème anti-frottements, genre Nok d’Akiléine. Soyez averti qu’après plusieurs heures de course, avec la sueur, la couche protectrice pourra avoir disparu.
Même constat pour les dessous de bras, aisselles et zones exposées au frottement lié au mouvement des bras. Là encore, soit vous optez pour un haut moulant qui limitera les risques, soit vous vous beurrez la zone inférieure des aisselles avec le même type de crème que décrit précédemment.

A quel sein se vouer ?
Les tétons subissent eux aussi les frottements incessants du textile au point d’être à vif pour certains après une heure. Dans ce cas, les coureuses ont l’avantage de pouvoir compter sur la protection de leur soutien-gorge. Nous nous adressons donc en priorité aux coureurs. Là encore deux types de profil : les torses poilus et les imberbes. Nous recommandons aux deux familles de coureurs de protéger leurs tétons en plaçant une bande de pansement sur chacun d’entre eux. Ce qui implique, pour assurer une meilleure adhérence pour les coureurs velus… de se raser le torse. Mais soyez convaincus que ce petit sacrifice esthétique vous apportera un immense confort.

Matériel en appel
Enfin, les sorties longues doivent vous permettre de repérer les autres points de frottement liés à votre matériel. Un porte bidon qui touche le dos, un Camel-back qui taille les épaules à travers les textiles peuvent devenir handicapant, au-delà de deux heures d’effort. Assurez-vous, dès le début de la préparation que votre équipement sera facilement accessible sans aucune gêne. Ici encore, la crème anti-frottement peut éviter une blessure trop profonde. Profitez donc de votre préparation pour correctement évaluer et tester tous ces petits risques qui pourraient devenir de gros pépins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s